Les quelques dates marquantes de la carrière de Brian Liebenberg


Brian Liebenberg, ancien centre du Stade Français et du FC Grenoble, 15 sélections au XV de France.

3 fois Champions de France. Vainqueur du Tournoi des 6 Nations (Grand Chelem). Finaliste de la Coupe d’Europe

De 2002 à aujourd'hui...

La retraite internationale et la reconversion

Depuis l’âge de 13 ans, je n’ai que du rugby dans ma tête.

Ma formation sportive est menée conjointement avec des études, jusqu’à un diplôme en Business Management. A 18 ans, je joue au Natal Sharks et à 19 ans je décide de quitter l’Afrique du Sud pour tenter ma chance en Europe. Je signe donc en Italie à Piacenza pour un an.


Le dernier jour de mon contrat à Piacenza, mes valises sont déjà faites pour retourner en Afrique du Sud, je reçois un appel d’un agent français qui me propose de venir jouer à Grenoble. Ce jour-là ma vie de joueur bascule et c’est un nouveau départ dans ma vie de rugbyman.


Je joue 2 ans au FC Grenoble et je signe ensuite au Stade Français. C’est la belle époque du Stade Français et les victoires s’enchaînent.

En juin 2003, je suis en Afrique du Sud pour mes vacances et mon père reçoit un appel en français : “Laporte veut Brian pour participer à la Coupe du Monde, il doit être à Marcoussis dans 2 semaines”. Branle-bas de combat, je suis à Marcoussis 2 semaines plus tard et l’aventure prend une autre dimension. 
En 2005 je suis opéré des ligaments croisés. En 2006, j’ai une inflammation des disques et je suis obligé d’attendre 8 mois avant de pouvoir reprendre la compétition.

En 2010, ce sont les ménisques et le 11 novembre 2011, j’arrête ma carrière de rugbyman professionnel.

Jusqu’à ce jour ma vie n’a tourné qu’autour de la performance sportive. En tant que sportif de haut niveau on vie dans l’instant présent et on ne se préoccupe pas de l’avenir.


Lorsque tout s’arrête, je suis perdu. Tout me manque : l’équipe, le staff, la raison de se lever le matin, les entraînements, les matchs. Il faut que je fasse le deuil de ma carrière et décider de la suite à donner.


Après 3 ans de passage à vide et de remises en question, l’idée du concept Playball commence à germer. Je suis soutenu dans ce projet par ma famille et je m’investis complètement dans son développement.

Aujourd’hui aucun regret, juste quelques pincements au cœur lorsque je vois certains de mes anciens équipiers ou collègues sur le terrain. C’est la vie !

Venez découvrir mon pays, l'Afrique du Sud

Depuis des années, je fais découvrir mon pays, vivre des expériences uniques à des prix super compétitifs… Pourquoi pas vous ?

www.voyages-afriquedusud.fr

Menu